Environnement
Le télétravail, positif ou négatif pour la planète ?

Le télétravail, positif ou négatif pour la planète ?

2020 a été une année très particulière qui a demandé d’énormes changements dans la vie quotidienne des français. Alors, que 2021 commence sous les mêmes bases, voici un articles qui vous aidera à découvrir les effets du télétravail sur la planète.

Une réductions des transports

Environ un quart des actifs français on pu opter pour le télétravail. Vous avez du vous en apercevoir sur les route car la circulation s’est fluidifiée sur de nombreux trajets. L’Ademe a calculé que cette économie de trajet représente -271kg de CO2/jour de travail hebdomadaire (sur un an). Ce qui est plutôt une bonne chose.

Des effets rebonds à prendre en compte

Si les trajets représente une grosse économie de CO2. La nouvelle organisation des foyer autour du télétravail module sensiblement ses résultats. Les foyers où l’activité à distance est de rigueur produisent en moyenne 37% de gaz à effet de serre en plus qu’à leur habitude. C’est lié principalement au chauffage, au fait que les familles cuisines plus puisse qu’elle sont à domicile. L’importance de l’équipement ou du rééquipement informatique et les flux des communication. Il faut également prendre en compte les nouvelles organisation de déplacement créée par une souplesse du planning. Les français passent plus de temps sur des trajet cours (emmener les enfants à l’école, pratique du sport, courses, etc…) qui avant étaient regroupées avec les trajets liés au travail.

Les nouveaux effets rebonds liés au télétravail massif

Les français on pu adhérer plus ou moins massivement au système de télétravail. Voici les principaux effets de cette longue période de travail à distance:

  • Un accroissement des équipements numériques. En effet, l’utilisation massive de cette méthode de travail entraine un équipement plus conséquent des famille en équipement informatique (mobilier, ordinateurs périphériques, etc…)
  • Un éloignement du lieu de travail. Lorsqu’ils en ont l’occasion, les télétravailleurs préfèrent retourner dans la famille, une maison de vacance, voir même de déménager pour profiter d’un cadre de vie plus agréable.
  • Une réduction des déplacements professionnels. Bien sûr, lorsque l’on travail à son domicile, les déplacements professionnels sont moins importants dans la plupart des cas.
  • Une réduction de la congestion routière. Liée étroitement au point précèdent et pour le plus grand plaisir de tous, on peut observer une baisse de la congestion routière aux quatre coins de la France.
  • Une augmentation des week-ends et cours séjours. Comme le télétravail le permet, de nombreuses personnes profitent de cette mobilité pour s’évader en famille. Lorsque les problèmes de confinement le permettent bien entendu.
  • Travaux d’extension du domicile. Ce phénomène est lié à deux facteurs, les bricoleurs confinés profitent de leur temps libre imposé pour faire des aménagements dans leur domiciles (il n’y a cas observer l’afflux aux caisses des grandes surfaces de bricolage durant les périodes de confinement). Et également le besoin d’espace, lorsque le bureau s’invite à la maison pour une longue période, on à envie d’aménager son domicile pour avoir un espace travail différent de l’espace privé.

Voici un bref point sur les effet du télétravail sur notre planète. Pour un rappel en image, voici l’infographie de l’Ademe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *